Maman Hors Service

Publié le par Au menu de bébé

Maman de Cacahuète (2.5 ans), femme, enceinte de 6 mois, vient de déménager, accro à son boulot, en train de développer sa nouvelle activité professionnelle, aimant sa vie sociale, responsable associative ... Voilà en gros mon CV.

 

A cela on peut rajouter "en arrêt maladie depuis deux mois". Autant vous dire que lorsque mon Docteur préféré m'a dit "Vous avez un décollement placentaire. Vous devez vous arrêter et vous mettre au repos absolu", j'ai bien cru que le monde allait s'écrouler ... mais pas par ce que je suis hyper active ; mais parce que j'ai eu vraiment peur pour mon bébé et j'ai tout de suite vu tout ce que je ne pourrai plus faire avec mon premier (le porter, ballades, sorties au parc ...)

 

Pour notre bébé, on se fait vite une raison et beaucoup de choses si importantes paraissent d'un coup bien dérisoires mais pas en ce qui concerne notre premier.

Avec du recul, je pense qu'il n'y a qu'une attitude raisonnable à avoir : expliquer avec des mots simples et de manière aussi positive que possible."Maman est malade : elle a mal au ventre. Je ne peux pas te porter chéri mais je peux te faire des câlins assis" est suffisant selon moi. Je ne dis pas que les premiers matins où je n'ai pas pu le porter (notre moment câlin avant le biberon) ça a été simple. Larmes de Cachuète et c'est une maman au coeur serré qui a du réexpliquer, et encore réexpliquer jusqu'à ce qu'on mette en place de nouveaux rituels.

 

 

C'est donc le téléphone à la main en train d'annuler mes rendez-vous que mon mari m'a retrouvée chez nous après ce micro séisme et là, il a bien fallu s'organiser !

Par chance, contrairement à d'autres mamans, j'ai droit d'être assise et je peux marcher un peu tant que je reste chez moi (enfin, au début ce n'était pas le cas). Par chance, j'ai aussi un mari à qui déléguer...

 

 

A l'arrêt, trois objectifs : se reposer, tromper l'ennui (surtout qu'un rapide calcul vous apprendra que j'en ai pris pour 5 mois de repos) et s'organiser.

 

 

Pour ce qui est de tromper l'ennui et de se reposer, il vaut mieux aimer lire ou regarder la TV et avoir un canapé confortable ainsi qu'une connexion ADSL. Je pense prendre des actions chez Amazon prochainement ... A ce sujet, j'ai vite appris qu'il valait mieux éloigner la CB de l'ordi : ces deux-là ne s'entendent que trop bien !

C'est aussi peut être le moment de se (re)mettre pour les plus patientes à des loisirs créatifs (perles, point de croix, tricot ...) ou pourquoi pas de créer un blog, finir ses albums photos qui attendent depuis des années ...

 

Et ne pas hésiter à faire la sieste (et à couper le téléphone) !

 

 

Surtout, si vous avez un enfant en bas âge et que vous le pouvez, laissez-le chez son assistante maternelle (ou crèche ...) ! Du repos on vous a dit ! Et il sera sans doute tout aussi heureux et même plus avec d'autres enfants.

 

 

Question organisation, pour les courses, nous avons découvert les joies du Drive et dans une moindre mesure des surgelés. Les surgelés permettent de ne pas cuisiner (et donc de se reposer) mais pour les mamans qui comme moi trouvent facilement à redire aux plats du commerce, ce n'est pas forcément la meilleure solution (même si je reconnais pour avoir tester l'enseigne Picard que leur plat sont plutôt bien). Si une grande surface a un Drive pas loin de chez vous (et que vous pouvez y expédier quelqun d'autre), ou mieux si vous pouvez vous faire livrer, il ne faut pas hésiter.

Mal habituée aux hyper plus que bien fournis, j'ai un peu râlé au début sur le choix plus restreint du Drive mais ce qui est proposé est largement suffisant pour mitonner de bons petits plats pour la famille. Et on n'oublie pas, si on cuisine soi-même, on reste assise et on ne passe pas trois heures en cuisine !

De manière générale, vous êtes arrêtée, vous vous dépensez moins : mieux vaut donc éviter le trop gras/trop sucré et donc les fast food ...

 

 

Ici, c'est l'autre moitié du couple qui va chez la nounou, fait le ménage, bricole, range les cartons, jardine ... Sa vie n'est pas de tout repos. Finalement, une des grosses difficultés est de ne pas culpabiliser en regardant les autres faire à votre place. Ca ne dure que quelques mois et c'est pour la bonne cause !

Il faut déléguer !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Bilan au bout de deux mois : je revois le Docteur bientôt et je sais d'avance qu'il va prolonger mon arrêt car le repos est toujours indispensable à ma situation. Et là, je dois avouer que je me traîne malgré mon inactivité une tension plutôt faible. Mais cette fois-ci, ça m'est égal : Cacahuète s'est très bien adapté à la situation plus que ravi d'avoir sa maman disponible pour lui le soir (repas fait pendant sont absence ... ) et le WE (pas de ménage).

Et les gens sont plus compréhensifs qu'on ne le croit.

Je pense souvent quand même aux mamans allitées ou hospitalisées et mesure ma chance !

 

 

 

Commenter cet article

Solene 22/05/2015 13:28

Bonjour,
Je sais ce que c'est, car j'ai vécu cela durant ma troisième grossesse. Je peux vous assurer qu’avec deux enfants et un mari qui part tôt et qui rentre tard du travail, c'est très difficile de s'organiser.

Cecile 11/01/2012 07:08

Bienvenue dans ce que j'ai vécu à ma première grossesse, même si je n'avais pas d'enfant, l'éloignement géographique de tout était une grosse contrainte...
Et hélas, certaines villes n'ont toujours aucun drive à proposer alors je croise les doigts pour ne pas être de nouveau en MAP cette fois ;)

Au menu de bébé 13/01/2012 12:21



C'est clair que lorsuq'on vit à la campagne, c'est pire ...